top of page

 

Douzième station

Jésus meurt sur La Croix

Huile sur toile

50cm x 50cm

Station 12S.jpg

« Le Seigneur Dieu fit pousser du sol toutes sortes d’arbres à l’aspect désirable et aux fruits savoureux ; il y avait aussi l’arbre de vie au milieu du jardin, et l’arbre de la connaissance du bien et du mal » (Gn 2, 9). Bien qu’il soit « au milieu du jardin », l’arbre de vie cède la vedette à l’arbre de la connaissance du bien et du mal. Mystérieusement oublié, bien que mille fois annoncé, voilà qu’il refleurit ! Déjà, il annonce son salut au malfaiteur qui ancre ses tortures méritées dans la croix de celui qui devient son sauveur : « aujourd’hui, avec moi, tu seras dans le paradis »’ (Lc 23, 43).

Il est ainsi le premier à « entrer dans le véritable sanctuaire », à emprunter « un chemin nouveau et vivant » que Jésus « a inauguré en franchissant le rideau du sanctuaire » (He 10, 20). Oui, « le rideau du sanctuaire se déchira par le milieu » (Luc 23, 45) parce que « ce rideau est la chair de Jésus » (He 10, 20). Et cette chair s’est ouverte d’où il « sortit du sang et de l’eau » (Jn 19, 34). Désormais, chaque homme de bonne volonté peut pénétrer dans le saint des saints. Mieux, mon Père et moi, « chez lui, nous nous ferons une demeure » (Jn 14, 23). 

Pour accéder directement à une station

bottom of page